Pourquoi la lumière artificielle est-elle sujet à tant de préoccupations ?

A une époque ou l'éclairage artificiel et les écrans sont omniprésents, mais aussi surtout depuis que certaines ampoules dites "économiques" ont envahit nos lieux de vie, de nouvelles nuisances sont également apparues mais celles-ci sont bien moins connues par la population !

On associait déja la perturbation du rythme circadien (rythme du sommeil) à l'éclairage artificiel dans les maisons... mais l'exposition à la lumière quand on est éveillé la nuit ou la soirée est d'autant plus perturbatrice si celle ci est composée principalement de lumière bleue (non visible à l’œil nu).

Pire encore, l'absence de lumière rouge et d'infra rouges qui sont des "déclencheurs" et régulateurs de production de mélatonine et sérotonine     pour le cerveau.

La lumière artificielle est composée de lumière visible ainsi que de radiations (fréquences) invisibles. Ce sont généralement les composantes ultraviolets et bleus ainsi que leurs scintillements qui sont les plus problématiques pour nos yeux et notre cerveau.

Nos anciennes "bonnes" ampoules à incandescence (halogène) ne présentaient pas ces spectres de couleurs aussi néfastes que celui des lampes actuelles  !

 

Il est établi que certains systèmes d'éclairages sont nocifs pour la peau et les yeux...  mais surtout on sait très bien qu'en plus de perturber l'horloge biologique humaine il perturbe également notre système hormonal de par sa mauvaise couleur de spectre !!!

 

D'autres nuisances comme le scintillement ou la pollution électromagnétique peuvent être générées par certaines ampoules (décrites ci dessous). Il n'est pas rare que certaines ampoules munies de transformateurs émettent également des ultras-sons et infra-sons, pensez-donc aux animaux domestiques qui pourraient souffrir en "silence" !

Tout ces facteurs réunis, ayant un impact considérable sur le bien être de chacun, font de ce sujet un élément important supplémentaire à prendre en compte dans les lieux de vie

 
diff spectres.jpg

Source;: mages et mesures réalisées pour un dossier du site lesNumériques.

Le spectre lumineux invisible à l’œil nu peut être perçu grâce à un spectroscope.

Quels différents spectres lumineux

trouve-t-on dans une maison ?

Cette image est sans équivoque. 

La première image représente le spectre du soleil.

La deuxième, le spectre d'une ampoule halogène (incandescence) qui rappelons le est la lumière artificielle se rapprochant le plus de celle du soleil. Sans sa lumière bleue et ultraviolets(UV), c'est ce qui en fait l'éclairage idéal pour le soir !

Venant des lampes fluocompactes on remarquera l'absence quasi totale de lumière rouge profond. Le rouge profond est une gamme spectrale absolument nécessaire au cerveau et à la glande pinéale pour la régulation d'hormones tels que la mélatonine et favoriser le sommeil.

Le scintillement :

Le scintillement d'une ampoule peut être également responsable de troubles tels que , fatigue, difficulté à se concentrer , maux de tête, migraines... même si celui-ci n'est pas toujours visible à l’œil nu !

Dans de rares cas, pour les ampoules de très mauvaises qualité le scintillement peut parfois être perceptible 

à l’œil nu !

A noter que seules les ampoules fluocompactes et "tubes néons" sont concernées par ceci.*

                                                                                                                                                                        * et certains écrans

Les différentes sources de lumière plus en détail:

ampoule fluocom.jpg

L'ampoule fluocompacte

la pire de toutes ?

led menu.PNG

La led

certaines distinctions sont à faire !

néon.jpg

Les tube "néon"

Dans quelles conditions ?

hallogène2.jpg

L'ampoule Hallogène

( incandescance )

Désormais interdites ?

en savoir plus

En construction...

Quels effets sur la santé  ?


 

La lumière bleue, dangereuse pour les yeux

le Pr Serge Picaud, neurobiologiste et directeur Inserm à l’Institut de la Vision explique:

"Il a été démontré sur un modèle in vitro de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) que la longueur d'onde la plus toxique pour les cellules rétiniennes est située autour de 415-455 nanomètres",  . Cette zone phototoxique correspond à une lumière bleu-violet dans le spectre de l'arc en ciel.

Des recherches scientifiques ont conclu qu'une exposition prolongée au rayonnement de lumière bleue ou lumière HEV artificielle provoquait des lésions photochimiques de la rétine et du cristallin. "Plusieurs études épidémiologiques ont démontré que cette lumière bleue était bien un facteur de risque de la DMLA",

Le Professeur Serge Picaud, rappel aussi l'implication de la lumière bleue dans le développement de la cataracte est également plus que suspectée.

 

La surexposition aux rayonnements ultraviolets provoque des brûlures à court terme et, sur des périodes prolongées, contribue au risque de développer un cancer de la peau (mélanome, carcinome épidermoïde ou carcinome des cellules basales). 

Les cas les plus courants d' émissions les plus élevées de rayonnement UV issues des mauvais éclairages utilisées dans les bureaux et écoles nous feront constater une augmentation du nombre de carcinomes épidermoïdes dans la population de l'UE les prochaines années.

Pire encore, certaines ampoules qui échapperaient aux "contrôles hasardeux" de l'UE seraient émettrice de rayons UV-C* donc hautement cancérigènes et encore plus dangereuses pour la vision.

                                                                                                                                                         * hormone du sommeil. 

plus d'infos

La lumière constitue un stimulant puissant pour l'éveil et la cognition. Son impact sur les régions cérébrales nécessaires à la réalisation d'une tâche cognitive dépend de la couleur spécifique de la lumière reçue plus d'une heure auparavant. Selon l'université de Liège et l'Inserm. Par exemple une exposition préalable à une lumière orange aide à mieux réaliser une tâche qu'une lumière bleue, celle des ordinateurs notamment. Et ce par le photopigment (la mélanopsine) des noyaux suprachiasmatiques qui reçoit la lumière réagit différemment selon la couleur de celle-ci.

 
Comment peut-on nier les conséquences
d'une lumière inadéquate sur le moral puisque le psychiatre américain Norman Rosenthal démontrait déjà le lien entre lumière et dépression en 1985. Depuis, des travaux ont démontrés que certaines lumières adéquates agissaient sur le moral par l'intermédiaire de la sérotonine, un neurotransmetteur intervenant dans la régulation de l'humeur, du sommeil et de l'appétit. La luminothérapie pour la dépression  saisonnière est validé depuis 2005.

Principes:

 

1.

Proscrire  l’utilisation de sources de lumières froides émettant une forte proportion de bleu dans des lieux fréquentés par les enfants, car leur cristallin laisse passer une beaucoup plus grande proportion de lumière bleue que celui des adultes.

​Certains jouets peuvent également émettre de la lumière avec beaucoup de bleu.

2.

Dans certains cas, mais principalement lors de l'utilisation régulière d'écrans, le port de lunettes filtrant la lumière bleue peuvent se révéler véritablement bienfaisantes et conseillées.

De quelle manière GéoQuiétude intervient ?

Un conseil adapté à chaque situation , pour chaque luminaire ou pièce de vie.

Une mesure précise de l’émission des pollutions qu'émettent certaines ampoules en terme de haute et basses fréquences électro-magnétiques sur le circuit électrique de la maison ainsi que dans l'atmosphère.

 

A propos des normes:

L'utilisation de certains types de lampes fluorescentes dites économiques pendant de longues périodes et à de courtes distances peut exposer leurs utilisateurs à des niveaux d'UV qui sont proches des limites fixées pour protéger les travailleurs contre des lésions de la peau et des yeux !!! Ici nous ne parlons donc pas des normes de bien être chez sois !

 

Des personnes atteintes de maladies les rendant sensibles à la lumière affirment que les lampes à économie d'énergie - principalement les lampes fluo-compactes  ainsi que les diodes électroluminescentes (LED) aggravent leurs symptômes .

En construction...

oQuiétude vous apporte des SOLUTIONS VÉRIFIABLES simples,  adaptées, économiques, scientifiques et réalistes.

(voir en fin de chaque rubrique)